Vos loyers garantis VIGILOYER

Vous êtes propriétaire d’un bien immobilier que vous louez.

VIGILOYER vous propose une garantie des loyers impayés, garantie qui rembourse vos loyers mais qui prend aussi en charge la procédure et les frais de contentieux.

Bénéficiez de toute l’expérience de VIGILOYER en terme de loyers impayés. Dès déclaration du premier loyer impayé, VIGILOYER déploie une procédure complète jusqu’à l’obtention d’une ordonnance, la signifie et la fait exécuter.

La solution idéale pour louer en toute sécurité et en toute sérénité.

Recouvrement de loyers impayés

Bénéficiez de toute l’expérience de VIGILOYER en terme de loyers impayés. Dès déclaration du premier loyer impayé, VIGILOYER déploie une procédure complète jusqu’à l’obtention d’une ordonnance, la signifie et la fait exécuter.

VIGILOYER Procédure d'expulsion

De la mise en demeure à la restitution des clés

(Cette procédure d’expulsion est réalisée en présence d’une clause résolutoire dans le bail. Au moment de l’expulsion les biens sont laissés sur place et non entreposés dans un garde meuble).

3230 euros c’est le coût moyen que vous aurez à payer pour expulser un locataire (source : le Figaro).

Procédure complète 2840 euros TTC – réduite à 2450 euros TTC pour les abonnés VIGILOYER.

Si le locataire quitte les lieux dans le délai de 2 mois après la délivrance du commandement de payer, le cout de la procédure est réduit à 1225 euros TTC en incluant une procédure de prise de titre permettant le recouvrement des loyers impayés.

Procédure contre les résidents Français frontaliers

Votre débiteur est frontalier (travaillant en Suisse où en Allemagne)
Vous êtes créancier en France et vous êtes impuissant pour obtenir le paiement de votre créance.

Nous maitrisons parfaitement la procédure (Suisse – Allemagne) pour obtenir le recouvrement de votre créance.

Le recouvrement des charges de copropriété

Lorsqu’un copropriétaire ne règle plus ses charges courantes depuis de nombreux mois, il met à la fois en péril les comptes de sa copropriété, mais également des autres copropriétaires qui doivent faire l’avance des fonds manquants. Il est dès lors nécessaire de réagir rapidement, et ce d’autant plus que la loi ELAN du 23 novembre 2018 a ramené le délai de prescription de l’action en recouvrement.